skip to Main Content
La Culture D’entreprise: De La Poudre Magique!

La culture d’entreprise: de la poudre magique!

Par George Boothman, conseiller aux ventes, Planit Canada – Provinces des Prairies

Un vieil ami, devenu maintenant une relation LinkedIn, m’a demandé des nouvelles de mon nouvel emploi au sein de Planit Canada. J’ai répondu que je m’y plaisais et qu’il y régnait une bonne culture d’entreprise. Il m’a alors demandé : « Dis-moi donc, quel est le secret d’une bonne culture d’entreprise? Et comment l’embouteiller comme de la poudre magique pour pouvoir s’en servir quand les temps sont difficiles et incertains? »

Mon ami est un ancien militaire devenu facilitateur en affaires, conférencier TEDx et il anime maintenant de petits groupes d’affaires. Je savais donc qu’il ne voulait surtout pas une réponse évasive. J’ai mis plusieurs jours à y réfléchir, puis je lui ai fourni l’explication suivante :

« Je crois que la culture d’entreprise se compose d’une combinaison de petites choses et d’une attention soutenue de notre directeur et de l’équipe de gestion envers la création de cette culture. Par exemple :

1) Mon processus d’entrevue d’embauche consistait en deux entrevues téléphoniques. Au cours de la première entrevue, je me suis entretenu avec la vice-présidente des opérations et au cours de la deuxième, avec la directrice des ventes. Elles s’efforçaient délibérément d’aborder l’aspect du style de vie, leur vision, la flexibilité et tout ce qui est lié au bien-être psychologique de leurs employés. Cela m’a immédiatement charmé.

2) La deuxième étape du processus s’est déroulée au siège social de Montréal. Elle s’est étalée sur 24 heures et incluait un repas en compagnie du personnel, une entrevue en personne avec la vice-présidente et la directrice des ventes, un petit-déjeuner informel où j’ai rencontré le propriétaire, de même qu’un déjeuner avec le personnel. J’ai de plus eu l’occasion de me joindre à la réunion de l’équipe des ventes. J’ai trouvé cette façon de faire étrange, inhabituelle, poussée, etc., mais ce que j’en retiens après coup, c’est qu’ils étaient foncièrement dévoués à leur culture d’entreprise et désireux de trouver la personne idéale pour occuper ce poste.

Ce qui découle de cet engagement de leur part a été une adaptation culturelle immédiate, un sentiment d’y avoir travaillé depuis des années, une équipe à laquelle j’aime vraiment parler tous les jours, et maintenant un engagement à long terme de ma part. Ils m’ont présenté leur vision authentique et je l’ai faite mienne. C’est ce que je garde à l’esprit dans les moments difficiles.

3) À ma première journée au travail, je me suis entretenu personnellement avec le propriétaire de l’entreprise, Peter Mate, pendant environ 30 minutes. Il m’a livré ce message simple : il n’était pas là pour « me diriger », mais plutôt à titre de personne-ressource désireuse de me soutenir et de soutenir mon parcours au sein de l’entreprise. Il a mentionné que sa principale tâche consistait à faire croître l’entreprise et de veiller à ce qu’elle demeure en tête de file de l’industrie en dénichant de nouveaux produits pertinents qu’elle pourra vendre, entretenir et promouvoir. J’ai trouvé son message rafraîchissant et caractérisé par un fort leadership.

4) Les petites choses… Au fil du temps, c’est fou comme les petites choses prennent plus d’importance que par le passé. Cela dit, il y a des employés de la génération Y dans cette entreprise qui entraînent certaines de ces « petites choses » qui comptent, alors c’est peut-être plus la nature humaine que moi qui vieillit! hahaha!

Un autre exemple, nous faisons appel à une application qui nous permet d’envoyer nos vœux d’anniversaire l’un à l’autre. La carte d’anniversaire de cette application est plus grande et de meilleure qualité. Elle circule dans un bureau virtuel et nous permet de lire les messages de chacun, ce qui nous inspire à faire preuve de plus de créativité dans nos vœux. Cette carte virtuelle brise l’éloignement des employés disséminés à la grandeur du pays.

Pour Planit Canada, l’expression « Je suis génial » représente beaucoup plus qu’un slogan. Pour moi, ces deux petits mots se traduisent par « Je suis moi-même ».

Back To Top