skip to Main Content
Échec Et MATE

Échec et MATE

par Peter Mate, président de Planit Canada

Il n’y a qu’une chose qui est certaine… Le changement. Je l’ai vu maintes et maintes fois. Les entreprises qui s’enlignent pour une production rigide très efficace sont toujours celles qui finissent par tomber. Lorsque les règles du jeu changent ou la demande pour le goût du jour change, ceux qui ne peuvent pas pivoter sont ceux qui tombent le plus durement. Cela est arrivé à de nombreuses usines configurées pour fabriquer des armoires de taille standard jusqu’à ce que les designers souhaitent des armoires sur mesures. C’est arrivé à nouveau aux entreprises qui ont concentré leurs ventes vers le marché lucratif des États-Unis qui offrait un taux de change avantageux jusqu’à ce que le taux change.

Il ne fait aucun doute que l’année que nous venons de passer nous a jeté des balles courbes sans précédent. La plupart d’entre nous n’ont jamais anticipé rien de tel. Et alors? En tant que propriétaires d’entreprise, nous savons que nous serons confrontés à des obstacles et des défis, nous ne savons tout simplement pas quoi ni quand. Cela n’aurait pas été un tel obstacle si nous savions ce qui allait arriver. L’idée que le statu quo sera maintenu n’est tout simplement pas réaliste. Si vous êtes en affaires, vous devez être agile et prêt à vous adapter – sinon vous serez victime d’un échec et mat. La polyvalence sera toujours une condition essentielle pour que les entreprises restent à flot et prospèrent.

Alors, qu’a fait 2020 pour l’industrie du bois? Eh bien, la plupart des fabricants de cabinets pour le résidentiel sont plus occupés que jamais. Avec des défis pour trouver des travailleurs qualifiés avant le COVID, l’année dernière a rendu la tâche encore plus difficile. Certains ne voulaient pas venir travailler. Certains ne pouvaient pas. Certaines entreprises ont été contraintes de fermer pendant un certain temps. Pour les usines d’ébénisterie commerciale ou architecturale, les choses se sont, de façon générale, arrêtées.

Lorsque votre opérateur CNC, qui a de nombreuses années d’expérience, n’est plus là pour faire fonctionner la machine, vous devez vous débrouiller pour maintenir cette machine en marche. Lorsque votre personnel d’assemblage est réduit de moitié, vous devez trouver des moyens pour opérer autrement. Lorsque les affaires frappent à votre porte, vous devez trouver des moyens de répondre à l’appel.

C’est pourquoi faire tout ce que vous pouvez pour rendre chaque tâche aussi simple et apprenable que possible est un investissement judicieux. Qu’il y ait un ensemble d’instructions sur un poste de travail pour guider un nouvel employé sur la façon de faire ce travail, ou un logiciel MES bien rodé dans toute l’usine avec des écrans accompagnant les employés étape par étape, le temps de s’améliorer est toujours maintenant et ne se termine jamais.

Je déteste souligner l’évidence, mais cet opérateur CNC expérimenté allait finir par partir un jour et il n’y a jamais de bon moment pour cela. Que vous utilisiez la technologie ou un ensemble d’instructions écrites sur papier et collées sur la machine, soyez prêts à vous adapter. Assurez-vous qu’il soit facile d’apprendre un nouveau poste de travail. Facilitez la formation des nouveaux employés. Configurez votre conception dans votre logiciel de production afin qu’il soit facile à utiliser pour les nouveaux designers. Réfléchissez à vos méthodes d’assemblage pour faciliter l’assemblage de vos cabinets. Que cette pandémie soit le carburant qui accélère les changements positifs dans votre usine et qui permet à votre entreprise d’être mieux équipée pour affronter les prochains obstacles.

Aimeriez-vous lire plus d’articles du président de Planit Canada Peter Mate? 

Découvrez les mots de notre président ici.

Back To Top