skip to Main Content
Réunions Sur Le Vert

Réunions sur le vert

par Peter Mate, président de Planit Canada

J’ai récemment participé au tournoi de golf de l’AFDICQ (l’Association des fabricants et détaillants de l’industrie de la cuisine du Québec), et je me rappelle pourquoi le golf et les affaires vont de pair. Où d’autre avez-vous cinq heures à passer avec trois autres personnes? Pas dans une salle de conférence, c’est certain. J’ai eu la chance d’approfondir une relation et d’en forger deux nouvelles.

Au cours de ces cinq heures, nous avons ri, créé des désastres et avons même dû tuer le temps. Il y avait amplement de temps pour que l’on apprenne à se connaître. Ce n’est pas aussi facile dans un environnement de travail ni dans une salle de conférence.

Je me souviens de ma première partie de golf d’affaires. J’étais novice au golf. J’étais jeune et j’entamais tout juste ma carrière au sein de Cabinet Vision. Le président de l’époque m’a dit qu’il m’avait délibérément mis dans son quatuor. Il y avait des paris entre les quatuors et des droits de vantardise pour les gagnants. Il a dû supposer que ma jeunesse était proportionnelle à mes habiletés en matière de golf. Au premier tertre de départ, il s’alluma un cigare. Alors que quelqu’un lança un tee dans les airs pour déterminer qui lancerait en premier, il déclara : « Je suis le patron, c’est moi qui décide et c’est Peter qui va s’élancer le premier. » Au moment où je me préparais à frapper la balle, il marmonna : « Voyons jusqu’où cette carrière va vous mener. » Belle façon de réduire le stress. Maintenant, il en faut beaucoup pour me rendre nerveux, surtout sur un terrain de golf.

Back To Top